Home / URBANISME  / Côte d’Ivoire. Retour sur la deuxième édition du Salon international de la Géomatique à Abidjan.

Côte d’Ivoire. Retour sur la deuxième édition du Salon international de la Géomatique à Abidjan.

Cette année, le CNTIG et la Commission Economique pour l’Afrique (CEA) se sont associés avec les organisations professionnelles majeures du domaine de la géomatique en Côte d’Ivoire (AIGCI, OGECI, RESIGEO) pour organiser la deuxième édition

Cette année, le CNTIG et la Commission Economique pour l’Afrique (CEA) se sont associés avec les organisations professionnelles majeures du domaine de la géomatique en Côte d’Ivoire (AIGCI, OGECI, RESIGEO) pour organiser la deuxième édition du Salon international de la Géomatique à Abidjan, qui a eu pour thème central : La géo-information, outil de planification et de bonne gouvernance au service du développement local. (Site officiel du CNTIG)

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

Ce salon s’est tenu les 17-18-19 novembre 2014 à l’Immeuble CAISTAB sis à Abidjan-Plateau, avec le soutien de sponsors et de partenaires nationaux et internationaux. Cette rencontre de grande portée a enregistré la participation de plus de 500 personnes en provenance de : du Ghana, du Mali, du Sénégal, du Bénin, du Nigeria, du Niger, de la France, du Canada, des USA, du Maroc, de la Tunisie, etc…

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

Nous avons eu droit à des publications et des communications de qualités qui tournaient essentiellement autour du développement local et de l’importance des outils S.I.G (Systèmes Informations et Géographiques) pour les collectivités territoriales. En effet, la Côte d’Ivoire qui vise l’émergence à l’horizon 2020 c’est beaucoup appuyée sur ces collectivités décentralisées ; malheureusement celles-ci non pas toujours eu les moyens de planification et de décision nécessaires à leur développement. Les SIG viennent ainsi pallier à ce déficit.

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

La conférence inaugurale fut présentée par M. Nonguierma, secrétaire générale du CEA. Cette conférence a retracé le parcours de l’Afrique en matière d’information géo-spatiales et n’a pas omis de mettre en relief le long parcours qu’il reste à accomplir dans ce domaine. Cependant, le conférencier a énuméré les attentes de l’ONU en matière d’informations spatiales en ce qui concerne le continent africain ; Car c’est l’Afrique d’abord qui se doit d’être en première position dans ce processus, allant de la collecte de données géo- spatiale, jusqu’à sa mise à la disposition au grand publique. Et pour ce faire, cela implique plusieurs méthodes et stratégies que devront mettre en place les Etats. Ce sont entre autres : le crowdsourcing, une politique de l’open data ainsi que la création de plateforme commune de partage de ces informations. Toutes ces méthodes à l’état actuel, semblent s’éloigner de la politique de l’Afrique si l’on s’en tient à ces dernières année en matière d’information géo-spatiale. Cela s’explique par le fait que nos états ont toujours eu du mal à mettre à la disposition des utilisateurs ces types d’information, qui sont en quelque sorte objet de pouvoir. Cette phrase prononcée par le conférencier, et je cite : « On ne peut compter ce que l’on ne peut localiser » et nous d’ajouter « on ne peut non plus bien connaitre ce qu’on ne peut localiser», montre à quel point la mise en place d’institut de collecte et de traitement de donnée spatiale est cruciale pour des pays comme le nôtre qui visent une émergence.

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

L’information Spatiale telle qu’on la connaissait a changé ; et pour reprendre les mots de M.Ghislain De La Sayette, Directeur Espace Afrique de Airbus Defence and Space de France, elle est devenue  « Business, Innovation and Skills » (Business, Innovation  et savoir-faire).En parlant de Savoir-faire, on peut noter un manque d’implication de l’Etat dans la formation de jeunes cadres dans ce domaine. Cette situation est bien dommage pour notre pays qui dispose de réels talents dont l’une des preuves palpable est  la mise en place d’applications innovatrices par  le CNTIG, structure promotrice de ce salon international.

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

Parmi ces applications nous avons : le « E- Commune » qui était l’attraction principale de ce salon. Cette application faite pour les communes du pays et déjà utilisée par plusieurs d’entre elles, montre sa parfaite efficacité en matière de gestion  du patrimoine communal. Les principaux objectifs que vise un tel dispositif sont :

–  une maîtrise du territoire communal et de toutes ses installations;

– la localisation des commerçants: ce qui facilite la collecte des taxes communales permettant  l’approvisionnement des caisses ;

–  une meilleure planification des investissements au niveau local.

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

L’Association des communes de Côte d’Ivoire s’est dite satisfaite des résultats obtenus. Mais elles ont tout de même déploré la difficulté d’adaptation des agents aux nouvelles technologies.

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

La deuxième édition du Salon international de la Géomatique s’est achevée avec les allocutions de clôture, et sur une note de gaieté avec la ballade sur le plan d’eau lagunaire.

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

cote-divoire-retour-sur-la-deuxieme-edition-du-salon-international-de-la-geomatique-a-abidjan

Guy Pacôme Adingra

guy.cedric.konan@gmail.com

<p>Gestionnaire Urbain / DIE-GU est diplômé de l’Ecole Africaine d’Architecture et d’Urbanisme de Lomé au Togo.<br /> Il est présentement Chef d’Agence Côte d’Ivoire chez KODJI Agency, mais aussi et surtout Rédacteur en chef bénévole chez Archicaine Webmagazine depuis 2013.<br /> Simple et dynamique, ce jeune ivoirien est passionné d’entrepreneuriat et de sport automobile.</p>

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT