Home / ENVIRONNEMENT  / DESERTEC: Le soleil d’Afrique au secours de l’Europe…

DESERTEC: Le soleil d’Afrique au secours de l’Europe…

0,3 % des déserts de la planète couverts en centrales thermiques permettait de couvrir les besoins électriques de la planète en 2009 L'abandon du nucléaire en Allemagne, en Italie et en Suisse, et sa remise en

0,3 % des déserts de la planète couverts en centrales thermiques permettait de couvrir les besoins électriques de la planète en 2009

desertec-le-soleil-dafrique-au-secours-de-leurope-1

L’abandon du nucléaire en Allemagne, en Italie et en Suisse, et sa remise en cause un peu partout en Europe, bénéficient aux projets axés sur les énergies renouvelables, comme celui qu’a lancé en Afrique du nord le consortium Désertec. Un projet pharaonique  comme toujours dans le désert  qui prouve que la réalité dépasse enfin la science-fiction : une centrale solaire de plusieurs milliers de kilomètres carrés capable de produire 15% des besoins énergétiques européens.

Désertec, un projet très prometteur pour que l’Union atteigne ses objectifs de réduction d’émissions de CO2, et de production d’énergies renouvelables. Et un espoir de développement pour les populations locales.

“Une surface de 300 kilomètres sur 300 kilomètres dans le Sahara, équipée de miroirs paraboliques, suffirait pour couvrir les besoins en énergie de la planète entière”, explique-t-on chez Siemens. partenaire du consortium Désertée. Mais nous n’en sommes pas encore là.
Concrètement, Désertec vise à connecter plusieurs grandes centrales solaires thermiques et peut-être d’autres installations d’énergies renouvelables (fermes éoliennes) entre elles, ainsi qu’un réseau de distribution de l’électricité qui alimentera l’Afrique du Nord, l’Europe et le Moyen-Orient.

Le projet serait totalement opérationnel à l’horizon 2040, avec une première tranche en 2020, mais c’est au Maroc dès 2012, avec trois ans d’avance sur le calendrier que Désertec lance les travaux de ce méga-projet : douze kilomètres carrés de panneaux solaires, un investissement de deux milliards d’euros, le tout pour une production de 500 mégawatts soit la moitié de celle d’une centrale nucléaire.

desertec-le-soleil-dafrique-au-secours-de-leurope-3

1 km2 de désert reçoit annuellement une énergie solaire équivalente à 1,5 million de barils de pétrole.

 Désertec pourrait rendre superflues la construction de nouvelles centrales thermiques et la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires

Deux à quatre ans de travaux sont prévus pour cette première étape marocaine. Dans le meilleur des cas, cette centrale solaire gigantesque pourrait produire de l’électricité dès fin 2014. L’initiative Désertée lancée en Allemagne et soutenue par de grandes entreprises comme Siemens, E.ON, la Deutsche Bank, Enel en Italie et Saint-Gobain en France se concrétise plus vite que prévu. Désertée pourrait rendre superflues la construction de nouvelles centrales thermiques et la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires.

Pour en savoir plus

http://www.desertec.org

http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Desertec

Source HARMONIES 06 — PAGE 14

nicouer@yahoo.fr

Architecte diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, Consultant en Innovation, Steve est le fondateur et directeur de publication du webmagaine archicaine.

Review overview
NO COMMENTS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :