Home / ETUDIANTS  / Diplôme-PFE : Les délaissés de Ouagadougou,entre réalisme technique et poétique urbaine par Nathalie GIRAUD & Manon BORIE

Diplôme-PFE : Les délaissés de Ouagadougou,entre réalisme technique et poétique urbaine par Nathalie GIRAUD & Manon BORIE

Programme: Une réflexion sur le devenir des réserves naturelles. Espace public à investir pour un développement social, économique et environnemental. Processus et démarche de projet à l’échelle de la capitale. Lieu : Ouagadougou, Burkina Faso Présentation du diplôme : Février 2013 Mention

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-12Programme: Une réflexion sur le devenir des réserves naturelles. Espace public à investir pour un développement social, économique et environnemental. Processus et démarche de projet à l’échelle de la capitale.

Lieu : Ouagadougou, Burkina Faso

Présentation du diplôme : Février 2013 Mention très bien avec félicitations du jury

Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux en FRANCE.

Directeur de diplôme :  Jacques ROBERT, architecte et enseignant à l’ensapBx

CONCOURS / APPELS A PROJETS REMPORTES : Pour le projet de LA MAISON DU LIVRE :

  • Appel à projet «co-developpement» de la Mairie de Bordeaux.
  • Grand prix des trophées de l’Etudiant 2014 (magazine L’Etudiant.fr)

Pour LES DELAISSES DE OUAGADOUGOU :

– Hyp cup 2013 UIA (Union Internationale des Architectes) Mention honorable

Ouagadougou, Burkina Faso

Le 18 avril 2012, nous atterrissions à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Le début d’une longue aventure grâce à cette première mission pour le projet de construction d’une bibliothèque.

La Maison du Livre fût la raison de notre découverte de Ouagadougou, cette réflexion sur le rôle d’un équipement public en milieu urbain fût le point de départ d’un questionnement plus large sur les espaces publics de Ouagadougou et l’objet de notre diplôme de fin d’études ; Proposer des situations urbaines qui offriraient un nouveau paysage pour la capitale. C’est, réfléchir à un processus de projet et à des systèmes adaptables plutôt que de se concentrer sur des projets isolés. Nous nous appuyons donc sur un réseau d’espaces délaissés qui jalonnent la ville de Ouagadougou.

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-6

2 typologies de délaissés nous intéressent :

– Les berges des marigots : armature urbaine qui traversent du Nord au Sud la ville.

– Et les terrains vagues, réserves administratives assurées de devenir les espaces verts de la capitale sous le régime de Thomas Sankara et sa politique d’assainissement des quartiers. Finalement abandonnés, ces terrains vagues sont mis à l’écart de toute réflexion et politique urbaine à la mort du révolutionnaire.

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-20

Notre projet tente d’explorer comment ces délaissés – lieux des possibles, miroir d’une vie quotidienne, d’un commerce informel intense et reflet des problèmes sanitaires et environnementaux – peuvent générer un développement économique, social et environnemental et devenir une ressources actives pour chacun des quartiers. Notre intervention est ciblée sur le quartier Cissin dans lequel nous avons déjà expérimenté la Maison du Livre. Deux typologies de délaissés pour 3 situations de projets qui permettent d’envisager la ville comme un véritable « laboratoire » des dynamiques urbaines, grâce à des dispositifs architecturaux évolutifs et un processus de projet qui :

– accompagnent les choses déjà en place

– consolident les rythmes existants

– augmentent les capacités du lieu et les capacités des habitants

Il s’agit d’accompagner pour transformer, de donner la plus grande pertinence possible à notre intervention d’architecte afin d’articuler qualités sensibles, qualités d’usages et économie de la fabrication. Ce n’est que par une architecture participative que l’appropriation sociale deviendra le contenu et la signification première de notre intervention et assurera la réussite dans le temps du projet. Tout en brique, les dispositifs architecturaux mettent en exergue les matériaux localement disponibles et convoquent les savoir-faire locaux. Le projet repose sur l’investissement de la population dans la construction. Chacun apporte sa « brique » à l’édifice! L’architecture devient ainsi le support des pratiques du quotidien.

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-24

Les espaces délaissés, espaces de vie communs, accueilleront un jardin de quartier équipé d’une infrastructure de production afin d’envisager l’autosuffisance du quartier et une sensibilisation aux problèmes sanitaires et environnementaux. Chaque programme doit donc trouver un équilibre entre l’existant et l’innovation : les ressources locales, les habitudes traditionnelles, les besoins et l’inventivité.

Notre envie première est de réfléchir à des dispositifs architecturaux qui modifient très peu l’existant, s’effacent presque derrière lui comme derrière son programme. Cette posture de projet nécessite « une cartographie durable » de l’existant et des besoins, rendu possible essentiellement grâce à une analyse fine des modes de vies, des habitudes culturelles, architecturales…Une architecture nécessaire faites d’expérimentations spatiales et matérielles à la fois économiques, recyclables, innovantes et joyeuses !

LE PARC EXPERIMENTALE DU RECYCLAGE

-S’appuyer sur les choses dejà là

Transformer la déchetterie existante en centre de tri / centre d’initiation et de sensibilisation au recyclage.

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-5

-Apporter une plus-value:

Impulser l’idée que le reste du terrain puissent devenir un espace d’expérimentation.

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-1

Tester la matière recyclée (pavé en plastique, tressage de toiture en plastique,…)

Créer des espaces support d’usages pour les activités déjà présentes.

Coupe 50

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-4

-Appropriation / intégration d’ éléments familiers de la communauté:

Réinterpréter l’organisation fonctionnelle et formelle d’une concession traditionnelle ou des cours d’habitations actuelles.

Travailler des porosités, des rapports entre le plein et le vide, des interstices, des cadrages.

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-3

Inciter la curiosité et l’attrait du centre de recyclage.

Mettre en valeur les matériaux locaux et les savoir-faire traditionnels pour innover de nouvelles façon de construire.

LE PARC DE SPIRULINE

Plan 200

Coupe 50

 

-S’appuyer sur les choses déjà là:

Profiter d’un terrain déjà planté pour créer une ferme de culture de spiruline et de moringa.

Créer un grand drain sur une diagonale déjà marquée pour récupérer les eaux de pluies et organiser le projet tout autour.

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-14

-Apporter une plus value:

Développer un programme concernant des compléments alimentaires pour subvenir aux carences de la communauté. Atteindre avec le temps, l’idée d’une autosuffisance alimentaire du quartier.

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-15

-Appropriation / intégration d’ éléments familiers de la communauté:

Travailler des parois pour :

séquencer l’espace, accompagner guider la traversée protéger les zones de cultures marquer une limite entre prive/ public créer des porosités

faire de ces clautras des lieux supports d’usages, de pratiques quotidiennes diverses

Mettre en valeur les matériaux locaux et les savoir-faire traditionnels pour innover de nouvelles façon de construire.

LE JARDIN PILOTE DES BERGES

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-21

COUPE 100°

-S’appuyer sur les choses déjà là:

Encourager une agriculture urbaine dèjà présente dans l’idée des initiatives visant à l’autosuffisance alimentaire.

Favoriser l’assainissement de la ville à travers la gestion de l’eau et le recyclage des déchets.

Utiliser la roche latérite présente sur le site pour créer les greniers de stockage en gabion.

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-9

-Apporter une plus value:

Promouvoir une autosuffisance alimentaire.

Créer des plateaux d’agriculture urbaine biologique.

Bénéficier de la topographie pour drainer le site.

Récupérer les eaux grises, les assainir grâce à la phyto-épuration.

Créer des greniers de stokage et un marché: un équipement qui soit au plus près de la source de production et y intégrer des restaurants.

Transformer les déchets produits  en biogaz et de l’engrais pour l’agriculture.

diplome-pfe-les-delaisses-de-ouagadougou-entre-realisme-technique-et-poetique-urbaine-par-nathalie-giraud-et-manon-borie-8

-Appropriation / intégration d’ éléments familiers de la communauté:

Réinterpréter  en un éléments collectif la mise en œuvre classique des greniers traditionnels afin de protéger les récoltes.

Valoriser un lieu oublié : les berges.

Mettre en valeur les matériaux locaux et les savoir-faire traditionnels pour innover de nouvelles façon de construire.

 

Pour en savoir plus sur le projet :

 

nicouer@yahoo.fr

Architecte diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, Consultant en Innovation, Steve est le fondateur et directeur de publication du webmagaine archicaine.

Review overview
NO COMMENTS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :