Home / ETUDIANTS  / Little Thing Big Impact par Juline et Pauline ENSAG France finaliste du concours Otherwhere UIA Durban 2014

Little Thing Big Impact par Juline et Pauline ENSAG France finaliste du concours Otherwhere UIA Durban 2014

Le concours étudiant d'Architecture "OtherWhere" UIA Durban 2014:  - 165 candidatures provenant d'une 50aine de pays, - 15 projets finalistes dont le projet français "Little Thing / Big Impact", - 3 lauréats annoncés en août lors du congrès Chacune

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-7

Le concours étudiant d’Architecture “OtherWhere” UIA Durban 2014: 

– 165 candidatures provenant d’une 50aine de pays,

– 15 projets finalistes dont le projet français “Little Thing / Big Impact”,

– 3 lauréats annoncés en août lors du congrès

Chacune des 15 équipes finalistes est invitée au congrès pour représenter leur pays

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-6

Le projet urbain et architectural “Little Thing / Big Impact” est une proposition expérimentale dans un contexte complexe, la Warwick Junction à Durban en Afrique-du-Sud. Le projet explore la manière dont un module individuel, associé à plusieurs autres modules et/ou greffé à une ossature et à une passerelle créées, peut changer la vie quotidienne des commerçants informels noirs pauvres et requalifier un quartier complexe. Ce projet témoigne du lien indéniable entre les différentes échelles de projet.
Un simple geste à petite échelle peut avoir un impact immense à grande échelle.

LE PROJET “LITTLE THING, BIG IMPACT”

05.10_2_carte_situation mondiale durban

LE CONTEXTE ET SES ENJEUX

La Warwick Junction représente le paradoxe sud-africain des quartiers de Gare. C’est une plate-forme de flux importante à l’échelle de la ville mais une “buffer-zone” à l’échelle du quartier, c’est-à-dire un entre-deux entre les territoires habités par des communautés différentes.L’enjeu majeur est de requalifier la Warwick pour faire de ce lieu un réel pôle d’échanges avec une gestion fluide des flux.

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-2

La Warwick Junction, c’est aussi un lieu que l’on ne trouve nulle-part-ailleurs. Arpenter la Warwick, c’est voyager d’univers en univers, de strate en strate, de séquence en séquence. La beauté de la Warwick Junction, c’est cette diversité de formes et de couleurs offrant des expériences autant variées qu’uniques.

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-16

Pourtant aujourd’hui, de nombreuses frontières physiques telles que la voie ferrée, les ponts autoroutiers et le cimetière-île entravent les parcours piétons au sein de la Warwick Junction ainsi que le dialogue entre les multiples univers.
L’enjeu premier est donc de tisser ce dialogue en créant des traversées et en requalifiant trois pôles stratégiques.
Plan masse du projet Little Thing, Big Impact.

Présentation1

STRATEGIE URBAINE

Un seul franchissement piéton de la voie ferrée existe au nord de la gare: le muthi-market, autrefois pont auto-routier qui fut abandonné. Suite à son abandon, des commerçants informels s’y sont implantés petit à petit jusqu’à devenir aujourd’hui l’un des marchés traditionnels reconnus de la ville de Durban. Ce pont permet aux piétons de franchir la voie ferrée, importante frontière sur le site.

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-5

Nous proposons une nouvelle passerelle piétonne, au sud de la gare. Elle sera certainement colonisée par les commerçants informels de la même manière que le pont muthi-market. Le projet architectural s’inscrit donc dans cette logique d’amorce: créer une ossature pensée pour être habitée et appropriée par une population pauvre.

Présentation1

PROJET ARCHITECTURAL

Les commerçants informels de la Warwick Junction ont des conditions de vie difficiles. La première étape du projet sera de proposer des catalyseurs (modules d’urgences constructibles en une semaine aux commerçants pour répondre aux problèmes du stockage et du couchage. Le catalyseur, construit rapidement et à très faible coût, est conçu de manière standard: une séquence en structure acier et divers matériaux de récupération pour créer un volume.
En assemblant plusieurs séquences entre elles, on propose un grand nombre de possibilités pour une modularité d’usages. Chaque commerçant peut choisir l’assemblage de son catalyseur en fonction des ses besoins et de ses envies.

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-4

Mais les commerçants informels de la Warwick n’ont pas seulement besoin d’un habitat temporaire d’urgence. La Warwick Junction est leur lieu de vie permanent, ils y sont chez eux. Les constructions doivent donc être plus pérennes; l’eau et l’électricité doivent être accessibles au quotidien.

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-13

Dans cet esprit, nous créons un linéaire habité qui se déploie sur la passerelle et le long du cimetière. La linéarité créée est ponctuée par des aménagements destinés au bien-être de la collectivité: des constructions en brique, ancrées et repérables, offrant les besoins vitaux (eau et électricité aux commerçants. Ces volumes proposent également des espaces collectifs d’échanges et des commodités (hygiène et préparation des denrées), pour tendre vers la dignité des individus.

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-15

 

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-14

Le projet est autonome énergiquement. Les toitures permettent de récupérer l’eau de pluie. Les matières fécales des toilettes sèches sont transformées par le processus de méthanisation en électricité pour éclairer le site. Le système de méthanisation est ici à petite échelle, mais suffisant pour répondre au besoin des usagers des lieux.
Ainsi, tout le secteur peut être éclairé et fermé la nuit pour des raisons de sécurité.

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-1

Biographie

Jeunes diplômées de l’école nationale supérieure d’Architecture de Grenoble, elles ont relevé le défi de concevoir un projet à distance pour leur projet de fin d’études, et cela dans le cadre du concours “OtherWhere” UIA Durban 2014. Convaincues que l’être humain est au centre du projet architectural et sensibles à l’utilisation pertinente et durable des ressources, leur investissement dans la conception du projet “Little Thing, Big Impact” a été total. La complémentarité de leurs démarches singulières et la richesse de leurs différents parcours sont fédérateurs du dynamisme du binôme. Enthousiastes à l’idée de participer au congrès international des architectes pour représenter leurs convictions et les jeunes architectes français, nous sommes persuadés que cette expérience sera un tremplin pour entrer pleinement dans la vie active du monde architectural et forger d’avantage les principes transcrits dans le projet “Little Thing, Big Impact”.

Images projectuelles du projet:

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-11

 

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-9

 

little-thing-big-impact-par-juline-pauline-ensag-france-finaliste-du-concours-otherwhere-uia-durban-2014-10

 

 

 

Aidez-les à participer au congrès international des architectes en tant que finalistes du concours “Otherwhere” UIA Durban 2014 http://www.kisskissbankbank.com/little-thing-_-big-impact?ref=recent

nicouer@yahoo.fr

Architecte diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, Consultant en Innovation, Steve est le fondateur et directeur de publication du webmagaine archicaine.

Review overview
NO COMMENTS

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :