Home / Architecture  / MALI.Orphelinat Falatow Jigiyaso par F8 architecture

MALI.Orphelinat Falatow Jigiyaso par F8 architecture

A Dialakoroba, à 50 km au sud de Bamako, la construction d’un orphelinat selon des principes architecturaux novateurs donne l’exemple d’initiatives réussies.Les architectes ont conservé et revu le principe de la concession. C ’est au Cercle

mali-orphelinat-falatow-jigiyaso-par-f8-architecture-22

A Dialakoroba, à 50 km au sud de Bamako, la construction d’un orphelinat selon des principes architecturaux novateurs donne l’exemple d’initiatives réussies.Les architectes ont conservé et revu le principe de la concession.

C ’est au Cercle de Kati, dans la commune de Dialakoroba, que l’orphelinat Falatow Jogiyaso a été inauguré à l’automne dernier. Le principe est d’offrir un véritable foyer à une cinquantaine d’enfants en créant un lieu rationnel et facile d’exploitation, tout en apportant des réponses adaptées aux contraintes environnementales.

mali-orphelinat-falatow-jigiyaso-par-f8-architecture-10

La jeune agence parisienne F8Architecture associée à l’ingénieur Gérard Violante ont su apporter son enthousiasme et sa créativité au projet porté par Fatoumata Goundourou, l’association Fresnoise 83e avenue, la Semaf-Bamako et l’Amscid, Association Malienne de Solidarité de de Coopération Internationale pour le Développement. Techniquement, il s’agit d’un bâtiment d’un peu moins de 900 m2 qui peut accueillir 50 enfants de 0 à 18 ans et 9 adultes en encadrement.

mali-orphelinat-falatow-jigiyaso-par-f8-architecture-21

Une inspiration africaine

Sur l’architecture, l’idée de base a été de s’inspirer de certains éléments de l’architecture locale. Le principe de la concession africaine avec l’organisation des bâtiments autour d’une cour a déterminé l’organisation du site. L’utilisation de sur-toitures pour limiter les apports solaires sur les toitures des locaux, ménageant également des espaces ouverts et ventilés en cas de fortes chaleurs, ainsi que des débords de toitures permettant de réduire les apports solaires sur les façades ont été systématiquement privilégiés. Au niveau des matériaux, les architectes ont choisi de combiner les blocs de béton classiques avec l’utilisation de terre crue (en remplissage des parpaings) et les pierres sur les façades les plus exposées (doublage en gabions). Ceci afin d’augmenter l’inertie thermique des parois et de réguler la température dans les locaux.

mali-orphelinat-falatow-jigiyaso-par-f8-architecture-24

Une construction verte

L’établissement est totalement autonome du point de vue de ses besoins en eau et électricité (forage à 70 m de profondeur pour l’eau potable, mise en place d’un château d’eau, électricité photovoltaïque, traitement des eaux usées). La réutilisation des eaux usées traitées pour le maraîchage et la pisciculture permet à la fois d’assurer la sécurité alimentaire de l’orphelinat tout en offrant des possibilités de formation à ces métiers pour les adolescents du centre. La production d’électricité est assurée par des panneaux photovoltaïques et un groupe électrogène de secours.

mali-orphelinat-falatow-jigiyaso-par-f8-architecture-15

Un orphelinat convivial

La réussite du projet est sans doute aussi à trouver dans l’organisation spatiale de l’orphelinat Falatow Jogiyaso. Les concepteurs ont su créer un espace ouvert sur la cour commune mais constitué de cellules indépendantes où chaque fonction est regroupée. Au rez-de-chaussée on a ici l’hébergement des enfants, là l’infirmerie et la pouponnière, ensuite l’administration et l’hébergement du personnel, enfin les lieux de restauration. Au premier étage, profitant d’une bonne ventilation pendant les heures chaudes, les classes d’enseignement et les terrasses couvertes. Outre sa pertinence, ce projet est aussi un bel exemple de coopération public / privé réussie. En effet, le coût de l’investissement s’élevant à 469 k€ a entièrement été financé par des entreprises mécènes. Preuve en est les rires des enfants qui emplissent la cour une fois les devoirs faits, et qui laisse entrevoir un avenir souriant à l’orphelinat.

mali-orphelinat-falatow-jigiyaso-par-f8-architecture-16

Le Centre Falatow Jigiyaso présente des locaux d’hébergements à destination d’enfants de tous âges et des adultes assurant l’encadrement. Le programme comprend  des blocs sanitaires, une infirmerie, des locaux administratifs, une restauration, des espaces de jeux, deux salles de classe et un local informatique.
L’ensemble de bâtiments s’adapte à l’environnement difficile de ces régions d’Afrique.

La conception s’est ainsi attachée à limiter les impacts des rayons solaires et des fortes températures :

– utilisation de sur-toitures limitant les apports solaires sur les toitures des locaux. Ces sur-toitures ménagent par ailleurs des espaces extérieurs agréables par fortes chaleurs,

– débords de toiture permettant de limiter les apports solaires sur les façades,

– utilisation de blocs béton en forme de « H » dont les vides intérieurs sont comblés par de la terre crue (excellente inertie thermique)

– utilisation d’un habillage en gabions (épaisseur de 50 cm) sur les façades les plus exposées afin de renforcer davantage l’inertie des murs,
- travail sur la ventilation naturelle du corps de bâtiments et des locaux.

mali-orphelinat-falatow-jigiyaso-par-f8-architecture-14

L’équipement est totalement auto-suffisant : l’électricité est produite par l’intermédiaire de panneaux photovoltaïques et l’eau est pompée dans la nappe à plus de 70 m de profondeur puis traitée.
Par ailleurs, la filière d’assainissement de type extensif, innovante au Mali, utilise trois dispositifs : une fosse toutes eaux, un massif filtrant (traitement biologique aérobique) et un rejet vers un étang utilisé pour la pisciculture (traitement tertiaire) et le maraichage. Ce dispositif, en plus de garantir la sécurité alimentaire des enfants du Centre, permet aux plus âgés d’entre eux de se former aux métiers de l’agriculture et de la pisciculture.


ORPHELINAT FALATOW JIGIYASO

DIALAKOROBA (MALI)

Maîtrise d’ouvrage : Maison des orphelins Falatow Jigiyaso

Maîtrise d’ouvrage déléguée : Association SEMAF Bamako et Association Malienne de Solidarité et de Coopération Internationale pour le Développement (AMSCID)

Conception : F8 architecture ; Gérard Violante (traitement des eaux et énergies)

Entreprises : EGENEB-TP (bâtiment et assainissement) ; SEEBA (production d’eau et d’électricité)

Surface : 891 m2 de surface utile dont 143 m2 de terrasses couvertes

Coût total de l’opération : 469 k€ TTC

Statut : Opération livrée en décembre 2012

sources Magazine calebasse N°8  ASKY AIRLINES

http://www.f8architecture.com/

nicouer@yahoo.fr

Architecte diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, Consultant en Innovation, Steve est le fondateur et directeur de publication du webmagaine archicaine.

Review overview
NO COMMENTS

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :