Home / URBANISME  / INTERVIEWS  / Portrait David Adjayé,Archistar cosmopolite

Portrait David Adjayé,Archistar cosmopolite

David Adjayé , « Archistar » cosmopolite Un parcours unique, des réalisations de classes suprêmes, une reconnaissance planétaire, un cœur purement africain, une culture et un engagement sans pareil. Bienvenue dans le monde David Adjayé. Archicaine vous présente

David Adjayé , « Archistar » cosmopolite

Un parcours unique, des réalisations de classes suprêmes, une reconnaissance planétaire, un cœur purement africain, une culture et un engagement sans pareil. Bienvenue dans le monde David Adjayé. Archicaine vous présente le portrait de « l’archistar »  cosmopolite.

Quand beaucoup pensent aux architectes dans le  cercle des grands architectes, des noms africains viennent rarement à l’esprit, mais David Adjaye , un architecte britannique a changé avec Francis KERE la portée de cette vision et penser globalement, de l’Europe à l’Afrique, à l’Amérique.

Avec une superbe liste de clientèle de la Fondation Nobel de Brad Pitt, Ewan McGregor et Alexander McQueen, Adjaye n’arrive pas à faire oublier son rang de “stararchitecte”

David Adjaye est sans conteste l’une des plus grandes stars qui brillent dans le jeu de l’architecture et son agence ne cesse de gagner des concours.

Né en 1966  en Tanzanie, d’origine ghanéenne, il a passé une enfance un peu mouvementé. Quand  il  avait 12 ans, il avait vécu au Ghana, l’Egypte, le Liban, l’Arabie saoudite  et Tanzanie à cause de son père diplomate.

En 1979 alors qu’il avait  13 ans, David déménage à Londres et va y découvrir son architecture unique. Il poursuit des études dans la ville et décroche avec brio ses diplômes. Un baccalauréat en architecture de l’Université de Londres South Bank, une maîtrise en architecture au Royal Collège of Art en 1993, où il a remporté la médaille de bronze RIBA.

Après ses études, il devient fondateur et principal architecte d’ Adjaye Associates, créé en Juin 2000, avec des bureaux à Londres, New York, Accra et Berlin. Avec son entreprise personnel Adjayé va s’ouvrir les portes du monde. Susciter le respect de ses paires, épater chacun de ses clients et devenir un modèle pour la nouvelle génération.

Des œuvres magistrales et un palmarès hors norme

Adjayé s’est construit une renommée sur la seule base de la qualité de son travail. Parmi ses œuvres les plus remarquables on peut citer Deux bibliothèques communautaires à Washington DC (2012), L’École de gestion  de Moscou Skolkovo (2010); Le Centre Nobel de la Paix à Oslo (2005), le Musée d’art contemporain de Denver (2007), et les Idea Stores ( bibliothèques) à Tower Hamlets, à Londres. Il a reçu un OBE pour les services à l’architecture en 2007 et a reçu le Design Miami / Année du titre de l’artiste en 2011. Il est agréé membres RIBA, membre honoraire de l’AIA, Senior Fellow du Design Futures Council et membre honoraire étranger de l’Académie américaine des Arts et Lettres.   Impressionnant et fascinant.

Même dans cet élan de starification mondiale il ne perd par ses repères d’africain.

L’image de l’Afrique dans l’occident devrait encore être booster avec   le projet du Musée national de la Smithsonian Institution de l’histoire et de la culture afro-américaine à Washington DC qu’il pilote.

Son engagement pour l’Afrique

Malgré sa réussite et sa reconnaissance occidentale, Adjayé est resté très attaché à l’Afrique. Il fait partie du cercle très fermé des cadres africains ayant percé dans l’occident qui ont un souci évident d’éclosion de leur propre continent. “[Le projet] est sorti de retracer mon enfance J’ai toujours eu un fort sentiment pour le continent non seulement comme une idée romantique, mais comme une mémoire physique. En tant qu’architecte, je voulais comprendre ces endroits dans un contexte urbain et de voir comment ils ont influencé ma psyché. » Confie-t-il.

Mais c’est une volonté personnelle de longue date avec des motivations bien déterminée ». Il a d’ailleurs pris son temps à bien sillonner son continent.  Il a passé 11 ans, de 1999 à 2010 à faire la visite des villes capitales de chaque pays d’Afrique, “pour essayer de comprendre la nature des villes Africaines, leur passé et leur présent, leur histoire et leur géographie.”

Il a marqué les esprits et surtout modifié la vison de l’Afrique en exposant au Design Museum de Londres en 2010 les photographies recueillis à travers de 52 villes à travers le continent africain, l’Afrique urbaine présentée aux yeux du monde entier.

Adjayé croit énormément au potentiel du continent africain, plus qu’une source d’inspiration, elle peut devenir une référence économique.  «La croissance du PIB au cours de la dernière décennie est quelque chose entre 10 et 15%, ce qui est extraordinaire. C’est plus que ce que la Chine a fait. Ce dynamisme économique est en train de changer le paradigme politique parce que les gens sont de plus en plus riches, ils commencent à remettre en question leur structure politique » va-t-il expliqué.

Il conceptualise surtout une architecture purement inspiré et destiné à l’Afrique. «Je voulais créer un modèle pour la façon dont je voulais travailler sur le continent, Je ne veux pas seulement faire de l’architecture contemporaine avec les références habituelles des résumés anonymes et les choses mondiales, je voulais trouver un moyen de rendre l’architecture qui pourrait prendre en compte des grandes questions, mais aussi suffisamment précises pour en faire des objets uniques »

L’image de l’Afrique dans l’occident devrait encore booster avec   le projet du Musée national de la Smithsonian Institution de l’histoire et de la culture afro-américaine à Washington DC qu’il pilote.

Au chevet des jeunes générations

Adjaye est professeur invité à l’École d’architecture de l’Université de Princeton.  Il n’a donc pas coupé le cordon ombilical avec la jeune génération il reste proche et à l’écoute des étudiants et des nouveaux architectes qui le prennent comme modèle. La révolution architecturale tant attendue au berceau de l’humanité a trouvé son porte-voix. Après sa reconnaissance internationale il a pris le pari de révolutionner le visage l’Afrique  par son architecture.

Géraud Viwami

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bibliographie

www.adjaye.com  ;  http://en.wikipedia.org/wiki/David_Adjaye

http://www.selamtamagazine.com/

http://www.independent.co.uk/news/people/news/david-adjaye-downfall-of-the-showman-1759277.html

http://www.buala.org/en/face-to-face/urban-africa-pan-african-view

http://www.wmagazine.com/culture/art-and-design/2011/03/david_adjaye_architect

nicouer@yahoo.fr

Architecte diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, Consultant en Innovation, Steve est le fondateur et directeur de publication du webmagaine archicaine.

Review overview
NO COMMENTS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :