Home / Architecture  / SENEGAL.Bambey : De l’ombre et de l’eau pour l’amphithéâtre de l’Université Alioune Diop

SENEGAL.Bambey : De l’ombre et de l’eau pour l’amphithéâtre de l’Université Alioune Diop

« Au Sénégal, l'ombre et l'eau sont tout. » affirment les architectes espagnols d’IDOM qui ont commis le nouvel amphithéâtre de l’université Alioune Diop de Bambey, commandé par le ministère de l'Éducation et la Banque mondiale. Ce

« Au Sénégal, l’ombre et l’eau sont tout. » affirment les architectes espagnols d’IDOM qui ont commis le nouvel amphithéâtre de l’université Alioune Diop de Bambey, commandé par le ministère de l’Éducation et la Banque mondiale. Ce projet vise à répondre à ce contexte comme « une machine parfaite, belle dans son efficacité et sans moteur » selon les mots des concepteurs.

 

 

Le cabinet espagnol a développé le projet à partir de sa section transversale, en dotant le bâtiment d’un grand double toit et d’un grand treillis sur la façade sud, un écran en forme de L reposant sur le dos, qui évite le rayonnement solaire direct mais est perméable à l’air. Ce bouclier crée un effet Venturi générant un flux d’air constant entre l’enveloppe du bâtiment et les salles de cours, réduisant la température intérieure de 10-15 ºC par rapport aux 40-45 ºC de l’extérieur.

 

 

Le bâtiment est simple dans sa construction, adaptée aux possibilités du lieu : blocs de béton construits sur place recouverts de mortier et de treillis d’acier ; répétitifs, avec un seul type de fenêtre ; longs, créant une référence visuelle et artisanaux – la fabrication des 20.000 blocs du treillis a employé plus de cent ouvriers de Bambey pendant 6 mois.

 

 

Pour résoudre le problème de l’absence de réseaux d’égouts et de récupération d’eaux pluviales, les architectes d’IDOM ont incorporé des systèmes d’évacuation avec de la végétation qui recueille l’eau de pluie, comme un méandre naturel qui s’intègre dans le paysage, favorisant les conditions naturelles de développement de la végétation locale. Un système d’épuration par boues activées permet l’épuration des eaux usées qui, une fois purifiées, sont rejetées dans les mêmes systèmes d’évacuation.

 

Site : Bambey, Sénégal / Architectes : IDOM, Espagne / Année : 2017

 

Edberg S. Porporty, Architecte DE-HMONP

 

Photos : Francesco Pinton

Source : www.archilovers.com

 

edberg.st@icloud.com

Architecte diplômé d'état HMONP de l’Ecole Nationale Supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand. Rédacteur d’Archicaine. Passeur culturel dans la mondialisation.

Review overview
NO COMMENTS

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :