Home / URBANISME  / INTERVIEWS  / Comment trouver l’equilibre entre innovation et traditions locales dans la conception d’équipements publics en Afrique

Comment trouver l’equilibre entre innovation et traditions locales dans la conception d’équipements publics en Afrique

Comment équilibrer les traditions locales et innover dans la conception d’équipements publics en Afrique Marika Shioiri-Clark est l'architecte qui utilise le design pour lutter contre le changement climatique et l'inégalité. Pendant ses études à Harvard pour son Master

Comment équilibrer les traditions locales et innover dans la conception d’équipements publics en Afrique

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-1

Marika Shioiri-Clark est l’architecte qui utilise le design pour lutter contre le changement climatique et l’inégalité. Pendant ses études à Harvard pour son Master en architecture, elle cofonde l’organisation à but non-lucratif MASS Design Group et commence à travailler sur ce qui allait devenir l’Hôpital Butaro au Rwanda. 

Dans cet article, paru à l’origine sur GOOD, intitulé «construire un mur rwandais », elle explique le processus par lequel l’hôpital a été construit et soutient que le projet, mené par un groupe d’architectes occidentaux , n’était en quelque sorte  rien de colonialiste dans sa nature.

Traduction Guy Cedric  Konan

Comme elle le dit: «Dans un lieu comme le Rwanda, ce n’est pas néo-colonialiste de travailler sur des projets de conception de haute qualité aussi longtemps que vous êtes profondément et authentiquement engagé avec la communauté. Dans le monde d’aujourd’hui, il est plus néo-colonialiste de supposer que les Africains ne veulent pas des bâtiments et des espaces bien conçus “.

 

Lisez l’expérience de Mme Shiori-Clark, et l’équilibre  délicat qui doit être trouvé entre les connaissances locales et des techniques innovantes,  …

Sur une colline au Rwanda rural se trouve un hôpital qu’un petit groupe de camarades de classe et moi avons conçus et construit alors que nous étions encore de simples étudiants, ayant vécu sur ces terres pendant des mois. L’hôpital, qui est devenu notre premier projet MASS Design Group, a été largement reconnu et profondément adopté par la communauté locale membres, dont beaucoup ont aidé à la construction de leurs propres mains.

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-3

Comme la plupart des bâtiments dans la région, nous avons utilisé la roche volcanique locale pour les murs. Après avoir vu une paroi trop fragile, soumise à l’érosion, nous avons décidé de pousser le niveau de l’artisanat à travers une nouvelle technique plus esthétique et plus durable. Après que les tailleurs de pierre locaux aient construit des maquettes de la nouvelle structure de pierre, ils ont commencé la construction sur les murs du bâtiment, s’améliorant au fur et à mesure. Leur technique s’est tellement amélioré au cours de la construction qu’à la fin, les maçons ont volontairement décidé de démolir et refaire la maçonnerie sur la première paroi.

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-26

Après le partage de notre histoire lors d’une récente conférence, j’ai reçu plusieurs commentaires critiques de participants, concernant l’utilisation de l’esthétique occidentale sur les murs au détriment des méthodes de construction traditionnelles. En introduisant une nouvelle technique, ils ont affirmé que nous étions en train de dévaloriser  les cultures locales, en les remplaçant par celles de l’occident, comme les missionnaires l’avaient fait avec la religion. Bien sûr, je suis conscient qu’aucun bâtiment et aucun effort n’est à l’abri de la critique, il ne devrait pas l’être. Mais depuis, j’ai été incapable de me débarrasser de cette confrontation avec ces deux architectes américains qui n’ont probablement jamais travaillé au Rwanda.

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-25

C’était étrange d’être comparé à un missionnaire chrétien, surtout que je suis tout ce qu’il y a de plus opposé : une femme à moitié japonaise doublée d’une agnostique vivant à Berkeley, en Californie. Oui, construire un bâtiment entièrement non-contextuel dans un endroit comme le Rwanda rural sans penser à la communauté et à sa culture, c’est irresponsable. Mais recréer aveuglément ce qui se trouve dans une communauté, même si ce modèle ne sert pas la santé et la vie de ses membres, est tout aussi irresponsable. Nous sommes paralysés si nous avons peur d’utiliser nos compétences en conception pour aller au-delà du stricte vernaculaire.

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-21

Il y a un important équilibre qui provient du fait de prendre d’abord le temps de comprendre une communauté, ce que nous avons fait en vivant et en travaillant aux cotés et avec les populations locales. Exploitant cette nouvelle compréhension, nous étions alors en mesure de proposer de nouvelles et efficaces solutions de conception. L’Architecte ghanéen Joe Ossae-Addo parlait d’une architecture « Inno-native », combinaison de l’innovation et de la tradition locale. A IDEO.org, où j’ai servi dans la classe inaugurale des boursiers l’an dernier, nous utilisions le terme « conception centrée sur l’homme » pour cette méthodologie.

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-14

Dans un endroit comme le Rwanda, ce n’est pas néo-colonialiste de travailler sur des projets de conception de haute qualité aussi longtemps que vous êtes profondément et authentiquement engagé avec la communauté. Dans le monde d’aujourd’hui, il est plutôt néo-colonialiste de supposer que les Africains ne veulent pas des bâtiments et des espaces bien conçus.

 

Il est condescendant de penser que les Africains n’ont pas envie d’innovations ou d’emplois autant que n’importe qui d’autre. En effet, les maçons rwandais qui ont travaillé sur l’hôpital en utilisant des techniques modernes sont devenus bien connus dans toute la région et au-delà. Onze membres de l’équipe du site ont récemment été formés à la, Coopérative des Techniciens et Constructeurs de Rwinkwavu (COTCR), à travers laquelle ils sont maintenant en mesure d’encadrer d’autres travailleurs de la construction communautaire. Les nouvelles capacités ne doivent pas être une dégradation de la culture, elles peuvent aussi être une puissante source de fierté et de subsistance.

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-10

Dans son allocution d’ouverture de la Clinton Global Initiative (CGI), rencontre annuelle cette année, dont le thème était «Conception pour l’impact», le président Bill Clinton a présenté l’hôpital Butaro comme une source d’inspiration et un modèle de la capacité de la conception de créer des opportunités. USAID offre maintenant des subventions à l’innovation pour tester de nouvelles idées et méthodes, y compris dans le domaine de la conception. Ce sont deux exemples récents.

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-27

 

De toute évidence, le domaine du design pour l’impact social gagne du terrain. Mais dans ce travail, il est essentiel d’être capable de distinguer les aspects d’une chute de conception sous l’égide de l’innovation, et qui constituent des tentatives dangereuses susceptibles d’enterrer la culture autochtone. La différence, je dirai, réside dans la responsabilité du concepteur de se placer dans la communauté qu’il cherche à impacter afin d’obtenir une réelle compréhension de leurs habitudes et leurs besoins.

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-8

Bien sûr il y a des exemples de projets qui sont hors de portée. Un exemple célèbre est la pompe de lecture. Première saluée comme une percée pour l’eau potable, les travailleurs ont arraché des pompes à eau existants pour les remplacer par de nouvelles pompes alimentées merry-go-round, qui étaient plus difficiles à exploiter et besoin de plus d’efforts que les pompes de base qu’ils ont remplacées. Rétrospectivement, ce problème peut sembler évident, mais trop souvent nous concepteurs, sautons les étapes de l’apprentissage de notre communauté cible, en supposant que nous avons déjà les réponses.

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-24

La conception a cette capacité essentielle de stimuler ce qui existe pour dénicher de nouvelles solutions. Il s’agit d’un domaine très créatif, et il peut également être salissant. Mais nous ne nous sommes pas faits de faveur à nous-mêmes en peignant les Africains de ce domaine comme des traditionalistes naïfs. Cela épaissit la ligne entre eux et nous, et nous empêche de mieux faire le travail de conception : cela provient d’une  longue et profonde compréhension ; et le respect mutuel.

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-20

L’Afrique peut se sentir un monde loin de la vie quotidienne aux Etats-Unis Mais rappelons-nous que dans notre âme, nous sommes tous à la recherche de la même chose: des espaces sains où vivre, travailler et jouer avec dignité.

Marika Shioiri-Clark est une architecte qui utilise le design pour lutter contre le changement climatique et l’inégalité. Pendant ses études à Harvard pour son Master en architecture, elle cofonde MASS Design Group une organisation à but non lucratif. Elle a également été membre 2011 de IDEO.org et est maintenant directrice à Soshl Studio. Vous pouvez la suivre sur @marikasc. Cet article, publié avec la permission de Mme Shiori-Clark, est initialement paru dans GOOD sous le titre “construire un mur rwandais.”

Le projet du logement des médecins…

 

Kankwanzi [Beyond the Building] from MASS Design Group on Vimeo.

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-18

 

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-17

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-16

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-15

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-7

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-5

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-6

 

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-4

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-19

comment-equilibrer-les-traditions-locales-et-innover-dans-la-conception-dequipements-publics-en-afrique-2

Source

Quirk, Vanessa. “Comment équilibrer les traditions locales et de nouvelles solutions en intérêt public Conception” 13 mars 2013. ArchDaily . Consulté le 13 août 2014 <http://www.archdaily.com/?p=342838>

nicouer@yahoo.fr

Architecte diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, Consultant en Innovation, Steve est le fondateur et directeur de publication du webmagaine archicaine.

Review overview
NO COMMENTS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :