Home / URBANISME  / Gestion Urbaine : Côte d’Ivoire.L’autoroute Abidjan-Grand Bassam, un mal nécessaire.

Gestion Urbaine : Côte d’Ivoire.L’autoroute Abidjan-Grand Bassam, un mal nécessaire.

Longue de 28 Kilomètres, l’autoroute Abidjan-Grand Bassam part en direction de L’Est du corridor sud d’Abidjan jusqu’au pont de Mossou à Grand Bassam. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la création d’une autoroute reliant

Longue de 28 Kilomètres, l’autoroute Abidjan-Grand Bassam part en direction de L’Est du corridor sud d’Abidjan jusqu’au pont de Mossou à Grand Bassam. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la création d’une autoroute reliant la Cote d’Ivoire au Ghana qui lui-même fait partie d’un projet sous régional visant à relier les deux pôles économiques que sont Abidjan et Lagos.

cote-d-ivoire-gestion-urbaine-l-autoroute-abidjan-grand-bassam-un-mal-necessaire

 

La réalisation de cet ouvrage ne se fait toutefois pas sans heurts. Car un bon nombre de problèmes sont à signaler que ce soit au niveau technique qu’au niveau social et économique. En effet prévue pour deux sens de circulation de trois voies chacun, cet autoroute totalise une emprise de 80 mètres. Il a donc fallu chercher  cet espace en « grignotant » sur les abords de l’actuel axe Abidjan-Grand Bassam. Bien entendu cela ne s’est pas fait sans litige, car, l’on retrouve de part et d’autre de l’axe, de nombreux commerces, lieux d’habitations, lieux de prière et autres équipements. Il était donc question pour les autorités de trouver une stratégie afin de limiter les dégâts et les pertes que pourrais occasionner l’aménagement de cette autoroute.

 cote-d-ivoire-gestion-urbaine-l-autoroute-abidjan-grand-bassam-un-mal-necessaire

La première option était de dédommager les populations qui avaient subi du tort du fait de la décision du gouvernement de déguerpir tout et tout le monde dans un rayon de 50 mètres de part et d’autre de l’axe Abidjan-Grand Bassam. Mais cette mesure a connu des insuffisances car pendant que certains disaient avoir été dédommagés, une autre vague  d’occupant se plaignait de n’avoir rien reçu et refusait de quitter les lieux. Il importe de rajouter que le tracé de départ de ladite autoroute a été modifié, engendrant de ce fait de nouvelles casses.

 

cote-d-ivoire-gestion-urbaine-l-autoroute-abidjan-grand-bassam-un-mal-necessaire

 

Outre les désagréments causés aux usagers et aux personnes vivant à proximité, l’autoroute Abidjan- Grand Bassam se présente comme une manne pour la localité car elle offrira une bouffée d’air aux usagers en partance pour le Ghana comme aux populations d’Abidjan pour lesquelles Grand Bassam est lieu de détente prisé, où résident également bon nombre de ces dernières.

 

cote-d-ivoire-gestion-urbaine-l-autoroute-abidjan-grand-bassam-un-mal-necessaire

Ce projet est un indicateur de la bonne santé économique du pays et offrira à Grand Bassam de nombreuses opportunités. Il va accélérer l’urbanisation de la localité et y apporter le développement économique.

cote-d-ivoire-gestion-urbaine-l-autoroute-abidjan-grand-bassam-un-mal-necessaire

cote-d-ivoire-gestion-urbaine-l-autoroute-abidjan-grand-bassam-un-mal-necessaire

cote-d-ivoire-gestion-urbaine-l-autoroute-abidjan-grand-bassam-un-mal-necessaire

cote-d-ivoire-gestion-urbaine-l-autoroute-abidjan-grand-bassam-un-mal-necessaire

cote-d-ivoire-gestion-urbaine-l-autoroute-abidjan-grand-bassam-un-mal-necessaire

Par Serges Alain Gnegnery COULIBALY , étudiant en Licence 3 de Gestion Urbaine à l’EAMAU

Cédrit photo : Barnus Sevi GBEKIDE 

guy.cedric.konan@gmail.com

<p>Gestionnaire Urbain / DIE-GU est diplômé de l’Ecole Africaine d’Architecture et d’Urbanisme de Lomé au Togo.<br /> Il est présentement Chef d’Agence Côte d’Ivoire chez KODJI Agency, mais aussi et surtout Rédacteur en chef bénévole chez Archicaine Webmagazine depuis 2013.<br /> Simple et dynamique, ce jeune ivoirien est passionné d’entrepreneuriat et de sport automobile.</p>

Review overview
NO COMMENTS

Sorry, the comment form is closed at this time.