Home / Architecture  / Ecolodge, Laetitia Delubac et Christian Félix architectes, Siwa, Egypte

Ecolodge, Laetitia Delubac et Christian Félix architectes, Siwa, Egypte

[vc_row][vc_column][vc_column_text] Les architectes parisiens Laetitia Delubac et Christian Félix ont terminé une maison de vacances et maison d'hôtes à Siwa , en Egypte. Situé face au désert, le bâtiment est construit avec des matériaux disponibles localement ,

Les architectes parisiens Laetitia Delubac et Christian Félix ont terminé une maison de vacances et maison d’hôtes à Siwa , en Egypte.

Situé face au désert, le bâtiment est construit avec des matériaux disponibles localement , dont de la boue, des briques cuites au soleil , du bois de palmier , des roseaux et de la pierre.

Les murs sont réalisés avec un matériau de construction traditionnel local appelé kershef qui se compose de boue, de sable et de sel des lacs salés à proximité.

Conçu comme un havre de paix, le bâtiment comprend des chambres avec patios, une cours et des jardins disposés autour d’une tour centrale qui comporte les chambres des propriétaires.

La tour aspire l’air vers le haut à partir d’un bassin d’eau pour refroidir les chambres.

Le bâtiment a été pensé comme:

Une retraite dans le désert égyptien.
Une retraite qui est aussi une maison d’hôtes.
Une retraite entièrement dédiée à la contemplation et au repos.

La parcelle, de 35 x 35 m, est située dans la péninsule de l’oasis de Siwa au pied de l’Adrere Amellal (“montagne blanche” en tas ,en dialecte berbère).

Les architectes ont choisi de dilater le projet afin de couvrir la totalité du terrain . Cela permet de fournir autant de patios que de chambres, cours et jardins clos; tant d’endroits calmes face au désert.

Face aux quatre points de vue que ce site offre et en fonction des quatre points cardinaux, quatre façades distinctes répondent au paysage.

Le salon principal au nord est protégé du soleil direct. Il ouvre sur une longue pergola donnant sur le lac salé.

A l’ouest, les chambres donnent sur la Adrere Amellal. Les vues varient selon que vous êtes debout, assis ou couché.

Au sud, la façade uniformément composée avec des ouvertures minimales, sert de rempart contre les vents de sable, borde les logements du personnel.

Enfin, à l’ouest, vers les portes du désert, le jardin et la piscine sont isolés par un haut mur.

Les murs ont été construits par des artisans locaux avec du kershef, un matériau de construction traditionnel fait de boue, de sable et de sel séché au soleil récolté dans les lacs salés de la Siwa. En plus de se fondre dans l’environnement naturel, le kershef agit comme un isolant naturel, gardant la température de l’air intérieur doux pendant les deux saisons chaudes et froides.

Pas d’électricité dans la maison. Des niches ont été installés dans les murs épais en kershef pour placer des bougies.

Une source qui jaillit au bas de la montagne, pas très loin dans le sud, irrigue la palmeraie et alimente la cuisine et les salles de bains avec de l’eau fraîche et saine, ainsi qu’une petite piscine et un bassin au centre du péristyle destinée à refroidir la cour et des chambres adjacentes.

La tour, chambre principale de la propriété, dispose d’un système de conditionnement de l’air naturel en utilisant les courants d’air: l’air chaud dans les chambres est évacué à l’intérieur de ses murs, par l’air frais provenant de l’évaporation de l’eau du bassin dans le centre de la cour.

Le toit terrasse offre une vue panoramique sur le paysage exceptionnel.

Architectes: Laetitia Delubac et Christian Félix architectes, Paris, France
Lieu: Siwa, Égypte
Client: Privé
Projet Surface: 390 m²
année du projet: 2004-2007
Photographies: Laetitia Delubac

nicouer@yahoo.fr

<p>Architecte diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, Consultant en Innovation, Steve est le fondateur et directeur de publication du webmagaine archicaine.</p>

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT