Home / Architecture  / En Images: la recherche sur les matériaux de la bibliothèque de muyinga au BURUNDI par BC architects

En Images: la recherche sur les matériaux de la bibliothèque de muyinga au BURUNDI par BC architects

En Images: la recherche sur les matériaux et le chantier de la bibliothèque de muyinga au BURUNDI par BC architects Le défi des ressources limitées pour ce projet est devenu une opportunité. Nous avons réussi à

En Images: la recherche sur les matériaux et le chantier de la bibliothèque de muyinga au BURUNDI par BC architects

Le défi des ressources limitées pour ce projet est devenu une opportunité. Nous avons réussi à respecter une chaîne d’approvisionnement des matériaux de construction et de main-d’œuvre, en soutenant l’économie locale, en apportant de la fierté dans la construction d’une bibliothèque avec la matière locale des pauvres gens : la terre.

Analyse de la Terre: “essais sur le terrain et des tests de laboratoire”

en-images-la-recherche-sur-les-materiaux-de-la-bibliotheque-de-muyinga-au-burundi-par-bc-architects-31

– Terre crue comme matériau de construction est plus fragile que les autres matériaux de construction classiques. Certaines analyses sont donc importantes à  faire. Des tests simples sont effectués sur le terrain pour avoir une première idée de sa qualité. D’autres tests doivent être réalisés dans le laboratoire afin d’avoir une meilleure compréhension de la matière et d’ améliorer sa performance.

BTC : “de la mère nature” – Après une vaste recherche sur les matériaux en relation avec le contexte, il a été décidé d’utiliser des briques de terre comprimée (BTC) comme matériau principal pour la construction du bâtiment. Nous avons eu la chance de trouver deux machines de BTC intactes malgré leurs moins de 15 ans dans la poussière. Les machines Terstaram produisent des blocs de terre de 29 x 14 x 9 cm qui sont très semblables aux briques que nous connaissons dans le Nord, en dehors du fait qu’elles ne sont pas cuites. Quatre personnes produisent constamment des pierres, jusqu’à 1100 pierres / jour.

Eucalyptus “bois; le plus fort, le plus rouge “

en-images-la-recherche-sur-les-materiaux-de-la-bibliotheque-de-muyinga-au-burundi-par-bc-architects-39
– Le support de charge des poutres qui soutiennent le toit sont en bois d’eucalyptus, qui est récoltée de façon durable à Muramba. Le bois d’eucalyptus rend acide le sol et n’empêche pas la croissance d’une  autre végétation de croître. Ainsi, une vision claire de la gestion des forêts est nécessaire pour contrôler l’utilisation de celui-ci dans les collines burundaises. Géré à juste titre, l’ eucalyptus est la meilleure solution pour couvrir les espaces et utiliser comme bois de construction, en raison de ses hautes résistances et à croissance rapide.

Carreaux: “produit local de qualité”

Le toit et les tuiles sont fabriqués dans un atelier local dans les environs de Muyinga. Les carreaux sont fabriqués en argile cuite dans  Nyamaso. Après la cuisson, leur couleur rose rentre magnifiquement dans la même gamme de couleurs que les briques. Chaque surface de toit dans la conception de la bibliothèque se compose d’environ 1400 tuiles. Ce toit remplace les tôles importées, et revalorise les matériaux locaux comme un élément clé de la conception de l’infrastructure de toit public.

en-images-la-recherche-sur-les-materiaux-de-la-bibliotheque-de-muyinga-au-burundi-par-bc-architects-18

Intérieur en plâtre de Terre: “simple mais sensible”

L’argile de la vallée de Nyamaso, à 3 km du site de construction, a été utilisé pour ses qualités pure non-expansive. Après un test avec un minimum de briques, un mélange a été choisi et appliqué à l’intérieur de la bibliothèque. Le plâtre de terre est résistant à une utilisation normale à l’intérieur d’une fonction publique, et s’est avéré compatible avec ce type de lieu.

Bambou: “Tisser des appareils de la lampe”

– le bambou local n’est pas de la qualité pour une construction, mais peut très bien être utilisé pour des fonctions de design d’intérieur spéciaux ou des filtres de lumière. Dans un atelier conjoint avec les Burundais et des Belges, des techniques de tissage ont été explorées, et à la fin, utilisées pour les appareils de la lampe à l’intérieur de la bibliothèque.

Corde de sisal: “de la plante au hamac”

en-images-la-recherche-sur-les-materiaux-de-la-bibliotheque-de-muyinga-au-burundi-par-bc-architects-21

– la fabrication de filets de fibres végétales de sisal est une des petites micro-économies qui ont fleuri dans ce projet. Il a fallu beaucoup d’efforts pour trouver la seule aînée autour de Muyinga qui maîtrise la technique de tissage de la corde de sisal.Elle a récolté sur place, et a commencé à tisser. Dans le projet pilote, elle instruit 4 autres travailleurs, qui maintenant maîtrisent également cette technique, et l’utilisent comme une compétence à acquérir leurs moyens de subsistance. Le hamac résultant sert de l’espace pour les enfants à jouer, se détendre et lire, sur une mezzanine au-dessus de l’espace de la bibliothèque.

en-images-la-recherche-sur-les-materiaux-de-la-bibliotheque-de-muyinga-au-burundi-par-bc-architects-20

Béton “lorsque c’est le seul moyen de sortir”

en-images-la-recherche-sur-les-materiaux-de-la-bibliotheque-de-muyinga-au-burundi-par-bc-architects-22– Pour ce projet pilote, nous ne voulions pas prendre de risques pour les questions structurelles. Une ossature béton léger est à l’intérieur des colonnes de  BTC, de façon à ce que les deux matériaux (BTC et béton) soient mécaniquement séparés. Les colonnes creuses BTC ont été utilisées comme «coffrage perdu» pour les travaux en béton. C’est notre objectif, compte tenu de notre expérience avec la phase 1, à éliminer l’utilisation structurale du béton pour les bâtiments futurs.

en-images-la-recherche-sur-les-materiaux-de-la-bibliotheque-de-muyinga-au-burundi-par-bc-architects-23

 

Source BC Architects    http://architects.bc-as.org/

Merci à Kee De Cooman de BC Architects

Traduction  Publication GERALDO Essi Farida Architecte EAMAU

nicouer@yahoo.fr

Architecte diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, Consultant en Innovation, Steve est le fondateur et directeur de publication du webmagaine archicaine.

Review overview
NO COMMENTS

Laisser un commentaire