Home / Architecture  / Projet d’un espace polyvalent socio éducatif, culturel, jeunes et réunion HONHOUE (Bénin)

Projet d’un espace polyvalent socio éducatif, culturel, jeunes et réunion HONHOUE (Bénin)

Dans le cadre de la coopération décentralisée, l'arrondissement de Honhoué (de la commune de Houéyogbé au BENIN) a sollicité la ville d'Echirolles en FRANCE pour la construction d'un centre pour les jeunes et de réunions. La

Dans le cadre de la coopération décentralisée, l’arrondissement de Honhoué (de la commune de Houéyogbé au BENIN) a sollicité la ville d’Echirolles en FRANCE pour la construction d’un centre pour les jeunes et de réunions.

La ville d’Echirolles a alors demandé l’avis d’Architectes Sans Frontières pour analyse et éventuellement proposition d’amélioration du projet. Pendant la phase d’analyse, de nombreuses questions se sont posées.Il a donc été décidé d’un partenariat entre la ville d’Echirolles et Architectes Sans Frontière.

La Ville d’Échirolles mène depuis 1991 une action de coopération décentralisée au Bénin avec la commune de Houéyogbé, et en particulier avec l’arrondissement de Honhoué (partenaire initial de cette coopération décentralisée, alors dénommée commune rurale de Honhoué).

Au fil du temps, ce partenariat a permis d’apporter de véritables réponses aux besoins exprimés par la population locale béninoise. On peut citer à titre d’exemple : la réalisation d’établissements scolaires d’enseignement primaire et secondaire, d’un centre de santé-maternité-dispensaire, l’électrification et l’alimentation en eau de la commune, l‘aide à la création d’activités génératrices de revenus telles que l’agriculture ou l’établissement d’un marché.

L’espace socio-culturel et éducatif, au même titre que le centre de santé de Honhoué, doit constituer un centre « pilote » en ce qui concerne le partage intergénérationnel. Car les jeunes du village ont une forte tendance aujourd’hui à se détourner de leur patrimoine culturel au profit d’une culture mondialisée, et ainsi de perdre certaines de leurs racines. Aussi, les « Anciens » du village ont-ils prôné la mise en œuvre d’un plan d’action pour promouvoir la musique « traditionnelle », afin de combler le fossé culturel qui semble se creuser entre les générations.

Le but est de permettre aux jeunes d’appréhender la richesse de leur patrimoine culturel afin de se le réapproprier en vue de le moderniser et en faire un véritable levier du développement de leur localité.

Par ailleurs, le centre polyvalent intergénérationnel constituera un lieu festif participant à la création de lien et de cohésion sociale et renforçant les échanges intergénérationnels. D’autre part, l’arrondissement ne bénéficie pour l’instant pas de bibliothèque, aussi ni les habitants, ni les élèves du CEG n’ont accès au savoir via les livres, et c’est bien souvent l’échange qui favorise le partage des connaissances.

Le projet est de construire un espace très ouvert du même type qu’un immense Apatam (abri typique d’Afrique de l’Ouest) pour des raisons thermiques (chaleur), capacité d’accueil, convivialité. L’espace comprend : un dépôt, un bureau d’accueil, des vestiaires, des latrines, un auvent d’entrée et une clôture lourde.

La capacité à l’intérieur de la salle sera de 300 personnes.Sur les deux constructions, la Ville tient à favoriser l’usage de matières premières locales reconnues pour leurs bons résultats thermiques.

L’usage du béton, matériau coûteux, sera limité aux fondations, pour ses qualités de résistance à l’eau, et à l’ossature des murs pour la maîtrise de la résistance structurelle.

L’usage de la brique de terre compressée, en remplissage des murs, sera retenu pour les raisons suivantes : inertie thermique pour assurer un confort thermique optimal à moindre coût, d’une part et d’autre part, les qualités de régulation naturelle de l’hydrométrie de la terre permettent un effet de climatisation naturelle.

Au sein de l’espace polyvalent, de larges ouvertures sont prévues au faîtage de la toiture afin de permettre l’évacuation de l’air chaud.

Extrait du rapport de Mission au BENIN de  Steve Nicoué KOTEY  Architecte DE  pour André Gehry  Ex Architecte Urbaniste en chef de la ville d’Echirolles

nicouer@yahoo.fr

Architecte diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, Consultant en Innovation, Steve est le fondateur et directeur de publication du webmagaine archicaine.

Review overview
NO COMMENTS

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :